Avertir le modérateur

19/12/2007

Million dollar ganster

Vouloir supprimer les allocations aux parents de jeunes turbulents, est ce vraiment la solution pour éradiquer les incivilités? Il faudrait d'abord s'assurer que les parents des jeunes délinquants sont bénéficiaires de ces aides, ce qui est loin d'être certain...

 

Des rebelles en Porsche...

En 2007, les enfants de milliardaires ont lourdement pesé dans la balance de la délinquance:

 

-Paris Hilton est allée en prison.

 

                

 

-Le Prince Harry a été ivre sur la voie publique à peu près 3000 fois.

 

-Et récemment, Pierre Casiraghi, le fils de Caroline de Monaco, s'est fait surprendre à Milan en train de taguer les murs de la ville.

 

Peut-être faudrait il pour lutter efficacement contre la délinquance, sanctionner les parents de jeunes turbulents d'augmentation de l'ISF...

 

Commentaires

Dommage pour votre blog plutôt partial et aux théories toutes faites. Pas très sérieux ni crédible.
Permettez-moi de donner un avis et en réponse à vos post, si 3 fils de milliardaires font la délinquance dans le monde entier, ce sont bien là de terribles et dangereux enfants. C'est douteux mais, au moins, ils assument. Et s'ils ne sont que trois, ça va vite s'arranger, ne croyez-vous pas ? Et si tous les délinquants dans les prisons étaient milliardaire, ça se saurait aussi.

Concernant la suspension et non pas la suppression des allocations aux parents d'enfants délinquants, je conviens que ce n'est pas la meilleure solution. Mais les solutions idéales existent-elles ?
C'est pourquoi je leur préfère les solutions efficaces. Et je pense que si la pression financière peut permettre d'intéresser les parents aux activités délictueuses de leur rejetons, ce n'est pas si mal. Et si les trous du c-- se posent la question de savoir si leurs actes ont des conséquences sur le revenu mensuel de leurs parents, c'est déjà pas si mal. En fait cela s'appelle "responsabiliser". Toujours affirmer que c'est la faute de la société ne veut rien dire en soi.
Quoiqu'il en soit, les solutions angéliques prônées jusqu'alors par les associations à but social, dispendieuses n'ont jamais eu d'effet. Les mouvements de 2005 ont été annoncés par les organismes spécialisés de la police depuis le début des années 90. Et si nous devons attendre l'âge de mariage pour que ces jeunes se calment et se rangent, comme le préconise ces associations, nous n'avons pas finit de subir.
Pour ma part, si les raisons soci-économiques peuvent-être des facteurs déclenchant de la délinquance, ce ne sont pas les seuls ni les plus importants ; sinon cela reviendrait à dire que toutes les pauvres gens sont des voleurs et des casseurs et tous les pays pauvres sont des pays à fort taux de criminalité. Ce qui est faux. Et si c'était aussi simple, il suffirait de lire les statistiques pour connaître le seuil à partir duquel la délinquance disparait. Or ce seuil n'existe pas.
Je regrette de devoir remettre en cause vos belles idéologies mais pour ma part, sans croire au tout policier, la réalité du terrain nécessite des réponses pragmatiques, diversifiées et responsabilisantes ; pas des mesures dont l'angélisme relève de la naiveté et du simplisme.

Écrit par : Diaf | 20/12/2007

Supprimer les allocatioins c'est enfoncer encore ces familles. Un voyou doit être sanctionner point barre. Demain, va-t-on aussi demander aux fils de payer les fautes de leurs parents ? C'est une incongruité cette mesure.

Écrit par : ALLAIN JULES C@MMUNICATION | 22/12/2007

allocations, autant pour moi.

Écrit par : ALLAIN JULES C@MMUNICATION | 22/12/2007

Au delà de la théorie et de la pratique, ne s'agirait-il pas tout simplement d'une question de norme admise.

Quelle est la norme pour être considéré comme délinquant ? S'être fait prendre par la police.

Quelle est la norme de la violence tolérée ? Qu'elle ne se voit pas médiatiquement parlant.

Des preuves :
- Assistez à une séance de n'importe quel tribunal correctionnel, c'est déroutant !
- Parle-t-on des violences faites aux personnes âgées même avec un mince héritage ? Jamais et pourtant c'est courant

Si tout cela n'émane pas de la société, cela provient d'où ? de l'individu ? n'est-il pas pur produit de la société dans laquelle il vit et qui l'a éduqué, formaté ?

A moins que violence et délinquance ne soit que génétique...........

Écrit par : gyl | 03/01/2008

il s'agit de responsabiliser les familles vis a vis de leurs enfants
Lorsqu'un enfant commet des actes de violence, legalement les parents sont responsables.
Il est logique que le fait de bénéficier d'aides en tant que parent implique de se comporter comme tel.
Des parents doivent s'occuper de leurs enfants de leur santé de leur sécurité et de leur avenir.
Les laisser trainer le soir, ou ne pas se formaliser en cas d'absentéisme ou d'arrestation n'est pas digne d'un parent responsable.
Comment alors continuer à verser des allocations alors que les parents ne se comportent pas comme tels?

Écrit par : kaola | 19/02/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu